Pour un retour des hydravions sur les lacs suisses

La législation fédérale est aujourd’hui très restrictive quant à l’utilisation d’hydravions sur nos lacs. Pourtant, en survolant rapidement la topologie de notre pays, nous ne pouvons que constater que la Suisse se prête particulièrement bien à l’activité des hydravions. En effet, nous possédons de nombreux grands lacs, y compris les deux plus grands d’Europe occidentale !

Malheureusement, les hydravions sont pratiquement inexistants en Suisse. Seuls quelques rares endroits, après beaucoup trop d’efforts administratifs, peuvent être autorisés pour des décollages et atterrissages sur l’eau.
Ces restrictions pouvaient se comprendre jusqu’à présent : en effet, les décollages et atterrissages en hydravion provoquent d’importantes nuisances sonores, ce qui n’est pas du goût des riverains de nos lacs, qu'ils soient d'espèce humaine ou animalière.

Mais aujourd’hui, le paradigme a changé. En effet, Harbour Air, la plus grande compagnie aérienne d'hydravions d'Amérique du Nord et magniX, une société qui développe des moteurs électriques, ont réussi un audacieux pari : effectuer le premier vol commercial d’un avion entièrement électrique au monde. L'ePlane, un DHC-2 Beaver modifié, transportant six passagers, propulsé par un nouveau moteur électrique magni500 de 560 kW, s’est envolé depuis le fleuve Fraser à Richmond, Vancouver, il y a quelques semaines.

Ce vol historique marque peut-être le début de la troisième ère de l'histoire de l’aviation - l'ère électrique. La magie de cette nouvelle ère est qu’elle rend l’aviation silencieuse ! L’homme pourra désormais voler comme l’oiseau, sans un bruit !

Suite à cette révolution technologique, il est désormais impératif d’assouplir la législation fédérale afin de permettre aux hydravions de reconquérir les lacs suisses ! Celle-ci doit s’inscrire dans une réglementation moderne qui permette à la pratique du vol en hydravion de se faire le plus facilement possible.
L’aspiration à redonner vie à cette forme d’aviation est dès lors légitime.

Je plaide ici pour l’hydravion nature, à la mode canadienne ou scandinave. En effet, comme le savent si bien ces pays, modèles en matière de politique environnementale, les hydravions n’abîment pas les fonds, ni ne causent de perturbation en surface. Et maintenant, chhhhut, nous pouvons encore ajouter qu’on ne les entend même plus…


Philippe MEYER

philippe.meyer@premiairclassetv.com
www.youtube.com/premiairclassetv

Lien permanent Catégories : Air du temps 16 commentaires

Commentaires

  • Je suppose que vous êtes genevois ? Dans la cambrousse, les niveaux supérieurs du ciel sont couverts de zébrées de réacteurs. On ne verra bientôt plus jamais de ciel bleu dans le Chablais...
    Mais aux niveaux inférieurs, c'est le grand bal des hélicos. Il n'y a jamais aucun moment de calme, toujours un hélico dans le ciel. Et les hélicos, c'est très, très bruyants. Et il y a les ULM. Pascal Balet n'arrête pas de nous casser les oreilles avec son gyroptère...
    Alors vos hydravions, c'est NIET. On fera tout pour s'y opposer.

  • La Suisse n`est pas le Canada qui est tres vaste et donc relativement peu peuplé. Autorisez les hydravions a se poser sur les lacs et il ne faudra pas attendre longtemps la premiere catastrophe.

  • Contrairement aux deux précédents commentaires, je dirais que la Suisse et le Canada n'ont qu'un lien en commun et ce sont justement les lacs !

    D'autre part, je ne comprend pas, la Suisse et les villes suisses sont comme beaucoup d'autre villes mondiales envahies par des véhicules à 2, 4 et plus roues, à cause de ces véhicules terrestres l'humanité entière suffoque et l'on voudrait au nom de cette plaie incriminer les hydravion ?

    Faut arrêter l'hypocrisie et le manichéisme borné, vouloir refuser en bloc tous les agréments au profit des désagréments relève de la pathologie chronique. Concernant le bruit et les accidents, ben voyons, allons-y, lâchons nous, les hydravions, c'est le diable en personne, tous aux abris et vive le général Zapata et les patatas frittas !

    Lorsqu'un écolo hystérique se fait héliporter suite à une de ces ballades décathlon à fond la forme suite à une chute dans les abîmes de sa grandeur intérieure, il ne crache pas sur les hélicoptères, je peux vous rassurer !!

  • Bien plus que la question du bruit, il y a le danger lié a des manoeuvres d´amerissage et de décollage sur des lacs constamment sillonnés par toutes sortes d´embarcations et utiliés par des nageurs ainsi que des clubs de plongeurs amateurs. De plus, il est fréquent que la visibilité a proximité de la surface soit mauvaise a cause de nappes de brouillard plus ou moins irrégulieres.

  • Alors, il faut interdire les bateaux à moteurs, eux ils ont les hélices dans l'eau, pas les hydravions !

    La Suisse ferait mieux d'interdire d'autres dangers avant de vouloir s'en prendre aux hydravions !!

  • C'est vrai qu'avec tous les crash des avions de l'armée, y a de quoi avoir peur !

  • https://www.corporatecrimereporter.com/news/200/john-barnett-on-why-he-wont-fly-on-a-boeing-787-dreamliner/

    "John Barnett on Why He Won’t Fly on a Boeing 787 Dreamliner"

    "For almost three decades, John Barnett was a quality manager at Boeing."

    "But as far as the 787, I would change flights before I would fly a 787. I’ve told my family — please don’t fly a 787. Fly something else. Try to get a different ticket. I want the people to know what they are riding on.”

  • Comme les bateaux à moteur sont déjà là, on va se contenter d'agir rationnellement et refuser les hydravions...
    Comme on a refusé les jet-skis...

  • Je souscris, Géo.

  • Geo et puis tous les petits suisses prennent des avions, volent des heures et des heures pour aller faire du jetskis sous les tropiques, c'est ça vouloir sauver la planète ?

    Pourquoi vouloir toujours paraître si propre à l'extérieur ?

    Vouloir donner une image de pays propre et vierge, résultat la Suisse ressemble de plus en plus à un cimetière bien entretenu !

  • Je n'ai jamais entendu parler d'accident d'hydravion avec des nageurs !

  • Chuck Jones, perso, je préfère nettement voler dans des Boeing, les Airbus qui sont également d'excellents avion ont un problème de pressurisation de la cabine !

    Quant au Dreamliner, un véritable salon volant !

    Le problème quasi unique de la conception du 737 Max, c'est le positionnement des réacteurs par rapport aux ailes, ce qui donne à l'avion une assiette difficile à maintenir, il est certain qu'il faut des pilotes bien entraînés pour naviguer avec cet avion, hormis ce détail de conception, c'est un avion très fiable, il ne faut simplement pas le mettre dans les mains de n'importe quel pilote !

  • https://www.youtube.com/watch?time_continue=143&v=3qSejL3N6_c&feature=emb_logo

  • "Geo et puis tous les petits suisses prennent des avions" Il y a une erreur, monsieur le petit excité. Je n'ai pris l'avion que pour des raisons professionnelles. Je n'ai rien contre l'avion pour ce genre de raison. Par contre, ceux qui manifestent pour le climat et vont se bourrer la gueule à Barcelone grâce à Isybétaillère...

  • Avec mes excuses pour la confusion entre les billets, Monsieur Meyer.

  • Pour se rendre aux sauteries des COP 1 à 25, les bobos écolos remplissent les avions également pour des raisons écologiques !

    Sans parler de ceux qui s'y rendent en jet privés, par dizaines !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel