Genève – Porto, pas si simple course

Parmi les destinations les plus fréquentées depuis notre Aéroport figure la ville de Porto. Cette destination est d’autant plus intéressante qu’elle est particulièrement bien représentative de ces 35% des vols qui sont effectués avec comme but des retrouvailles familiales. Un but social et humain des plus respectables pour lequel nous n’avons pas encore entendu d’arguments en défaveur. Or, donc, pour certains, les vols européens doivent être remplacés des voyages en train. Ne remettant pas en cause les intentions louables de ce postulat, (même s’il est à ranger en bonne place parmi la catégorie des fausses bonnes idées, mais là n’est pas le propos et cela pourrait faire l’objet d’un autre papier), quittons les grandes déclarations de principe et plongeons-nous dans la réalité du terrain, la seule qui compte en fin de compte :

Départ samedi 27 juin vers midi

1. Avion
Vol Swiss, départ GVA 12h20 / arrivée OPO 13h35
- Durée totale : 4h40
  2h10 de vol + 30 min transfert aéroport + 1h à l’avance + 1h transfert
  Porte à porte : départ 10h50 / arrivée 14h35.
- Transbordement : aucun, vol direct
- Prix total, y compris transferts aéroports : environ Frs. 200.-

2. Trains
Départ Genève Cornavin 13h30 / arrivée Lyon Part-Dieu 15h25
Départ Lyon Part-Dieu 15h30 / arrivée Paris Massy 17h30
Départ Paris Massy 19h10 / arrivée Bordeaux St-Jean 22h00
Transfert à pieds 6 min
Départ Bordeaux gare routière 22h15 / arrivée Madrid Barajas 7h00 (trajet en car !)
Départ Madrid Barajas 9h30 / arrivée Lisbonne Oriente 17h15 (trajet en car !)
Transfert à pieds 10 min
Départ Lisbonne Oriente 17h40 / arrivée Porto 20h45 (dimanche)
- Durée totale : 33h15
  32h15 de rail/route + 15 min transfert + 15 min à l’avance + 30 min transfert
  Porte à porte : départ 13h (samedi) / arrivée 21h15 (dimanche).
- Transbordement : 5, dont 2 avec changement de mode de transport
- Prix total, y compris transferts gares : environ Frs. 400.-

Que dire ? Que ceux qui prônent le train pour ce type de destinations ne l'ont jamais expérimenté. Et que supprimer les vols dans ces cas-là aurait pour seule conséquence de remplacer 1 avion par 150 voitures. Et alors, bonjour le bilan carbone bien défavorable par rapport à l’avion !

Soyons francs : seules 3 destinations au départ de notre Aéroport ont une liaison ferroviaire dont le bilan développement durable est particulièrement intéressant en comparaison avec l’aérien : Milan, Paris et Zurich. Ajoutons que dans ces 2 derniers cas, les dessertes aériennes ne sont d’ailleurs intéressantes que pour transiter et embarquer dans un vol long-courrier.

Et si l’on arrêtait les postures émotionnelles et on rappelait que le transport aérien n’était responsable que de 3% des émissions de CO2 en Europe ?

Si remplacer l’avion par le train est illusoire, pourquoi le prôner ? Précisément parce qu’il faut faire quelque chose. Alors que les parlements votent l’urgence climatique, il faut bien présenter une action immédiate. Proposer des chimères est toujours facile. Cela ne rendra pas nos voyages plus écologiques. Seules de nouvelles technologies environnementales le permettront. C’est là qu’il faut investir, pas dans des fantasmes.

Philippe MEYER
philippe.meyer@premiairclassetv.com
www.youtube.com/premiairclassetv

 

Lien permanent Catégories : Air du temps 10 commentaires

Commentaires

  • Ce qui est condamnable, c'est l'abus de l'utilisation des transports aériens.

    Des personnes qui vont rendre visite à la famille en avion à Porto, ce n'est pas de l'abus.
    L'abus, c'est aller à Berlin en avion pour faire la fête.

    Et les conséquences des abus, ce n'est pas seulement en terme de pollutions, mais beaucoup de nuisances pour les riverains.

    C'est un équilibre à trouver entre l'utilité et les nuisances/conséquences

  • Que personne ne s'en fasse, pendant que les européens bobos s'acharnent sur leur nouveau veau d'or électoral, la Chine produit plus d'avions de ligne que le reste de la planète !

    Pendant que les bobos-vélos se payent des voitures fonctionnant avec des batteries produites en Chine, si nous faisons un bilan énergétique entre 1 km en voiture électrique et 1 km en avion :

    Premièrement, parlons un peu du coût humain du lithium, pendant que nos bien-pensant défilent dans les villes du monde libre, des centaines de milliers de chinois, principalement ouïghours et d'autres ethnies minoritaires de Chine produisent du lithium dans des conditions monstrueuses, dans des camps de concentration dans lesquels plus 30% meurent de sous-alimentations et de mauvais traitement pendant leur première années d'esclavage forcés !

  • Le texte et le commentaire qui suit suffisent à mettre à bas la plupart des slogans anti-avion, souvent aussi anti-voitures, émanant de gens bien intentionnées mais mal informées ou mal conseillées.

  • @ Mère-Grand,

    "Le texte et le commentaire qui suit " ?

    SVP, quel commentaire ?

  • @Corto
    Le vôtre, bien sûr. J'avais oublié le premier. Navré.

  • Parlons un peu d'économie, même si certains n'ont qu'un seul objectif, détruire ce qu'ils appellent le monde "capitaliste", un petit mot à ce sujet, les pays les plus capitalistes de la planète, sont justement les pays communistes et socialistes, pas capitaliste selon des règles justes et établies mais selon des dogmes totalitaires et sanguinaires, les plus grandes fortunes dont on ne parle guère, sont en Chine, sur des comptes dans des paradis fiscaux n'ayant pas signés de convention sur les échanges automatiques de données bancaires et tout le cirque habituel qui plongent la planète de ce qu'il est devenu !

    Ceci dit, oublions ce volet monstrueux et propre aux dictatures sanguinaires et remplies de devises partagées entre quelques privilégiés des régimes concernés et revenons, par exemple à notre économie industrieuse, comme la noble industrie horlogère de notre pays, l'industrie hôtelière et quantité de secteurs pourvoyeuses d'emplois pour notre population, que se passerait-il si nous commencions à écouter ces sirènes assoiffées de malheur ?

  • Suite,

    Que deviendrait l'avenir de notre économie laborieuse sans les touristes, maintenant venant d'Asie et également ces nantis de ce régime qui est ce qu'il est, nous venons d'assister à 3 mois sans avions et leurs voyageurs et déjà des milliers d'entreprises et de commerces qui menacent de fermer leurs portes à jamais, mais cela ne semble pas suffire à certains, voilà qu'ils ont décidés de détruire nos monuments au prétexte qu'ils ne seraient pas assez convenables pour leur morale dont on ne sait pas vraiment d'où elle peut bien venir, en matière d'esclavage, si nous faisions une petite introspection sur les ravages de l'esclavage encore en 2020 dans les pays de ceux qui nous accusent, nous les blancs, avons été les premiers de l'histoire de l'humanité à abolir l'esclavage,

  • Suite,

    ils ont déboulonnés et détruit une statue de Georges Washington, celui qui s'est battu contre l'esclavage aux USA, nous nous confrontons à des assassins sous toutes leurs formes, ils veulent tuer nos valeurs, notre aviation et le reste, les emplois de nos concitoyens et ne voyez pas au travers de ces attaques autre-chose qu'une volonté de nous soumettre au pire !

  • Rappelons-nous les réactions lorsqu'il y a eu la destruction des statues géantes de Bamyan en 2001 présentent depuis 2'500 ans dans la région, soudain au nom d'une idéologie totalitaires et extrémiste, ces bouddhas ont été dynamités !

    Il se passe exactement la même chose cette fois en occident, sans doute au nom de la même idéologie d'assassins,, parce qu'en plus de détruire des statues et tout ce que l'occident symbolise face à leur médiocrité, ils tuent des innocents et des femmes et enfants !

    Par contre ils ne crachent pas sur les téléphones portables, les transports modernes et notre médecine !

    Ne partons pas dans cette voie, ne laissons pas du terrain ces monstres et leurs alliés !

  • France :

    « Convention Citoyenne pour le climat » : encore plus de taxes, d’interdictions, d’obligations, d’impôts…

Les commentaires sont fermés.